NOMOPHO... QUOI?

La nomophobie est un terme de plus en plus employé ces dernières années. Un mot savant pour exprimer simplement la phobie ou l’angoisse de s’éloigner de son téléphone.

Quand on sait que l’on consulte en moyenne 35 fois par jour son téléphone au bureau, il est bon de s’intéresser à son impact sur notre productivité et notre créativité !

Mais alors quels effets sur notre travail ?

 Nos smartphones sont très pratique dans notre vie courante mais ils ont également quelques travers, parfois plus difficiles à constater.

Tout d’abord, ils sont (parfois) générateurs d’angoisse et de stress.

En effet, certains salariés développent au cours de leur carrière une peur de manquer quelque chose, leur portable étant un moyen de rester à portée d’information à tout moment, ils ont dû mal à décrocher ou plutôt à l’éteindre. Mais cette attente permanente (et fatigante) peut conduire à une baisse plus globale de la productivité.

Deuxième effet négatif de nos portables et de leurs notifications incessantes, une baisse de la concentration à chaque fois que nous recevons une notification. (Et entre nous, on sait qu’elles arrivent souvent…).

Autre conséquence parfois gênante au sein de l’entreprise, la baisse de la créativité. Si je vous dis que ce sont les moments de calme qui permettent à nos neurones de se mettre en action ? Par exemple, concentrez-vous sur vos neurones pendant les 30 secondes que vous passez dans l’ascenseur au lieu de regarder votre téléphone !

Dernier effet notable et pas des moindres, la difficulté de plus en plus importante aujourd’hui à tisser des liens avec les autres. On ne vous parle pas de devenir ami avec tous vos collègues. Mais la baisse de votre attention causée par l’objet collé à votre main peut déstabiliser votre interlocuteur et lui donner l’impression d’un manque d’intérêt à son égard.

Suis-je concerné ?

 

77% des 24-35 ans ont déclaré être incapables d’être séparés de leur smartphone plus de quelques minutes.

Et vous?

Pour le savoir, vous pouvez vous poser ces 3 questions :

A quelle fréquence est-ce que je consulte mon portable ?

 

J’ai quelques minutes devant moi, qu’est-ce que je choisis de faire ?

 

Lorsque j’ai une activité sur laquelle je dois me concentrer (professionnelle, familiale ou même dormir), est-ce que j’éteins mon portable ou à minima, je le mets en silencieux ?

 

S’il est difficile pour vous de répondre à ces questions, il existe des applications comme SPACE (sur Android ou Iphone) ou tout simplement le « temps d’écran » proposé par l’Iphone, qui vous permettent de prendre conscience du temps passé sur votre téléphone 🙂

 

Les 4 conseils (bons à prendre) pour ne pas devenir esclave de votre téléphone !

digital detox, work, conseils bien-être

 

  •  Conseil n°1 : Prendre conscience du temps passé sur vos écrans. Pour cela, vous pouvez installer une application sur votre Android (cf plus haut) ou activer la fonctionnalité « temps d’écran » sur votre IPhone.
  • Conseil n°2 : Préserver des temps calmes au réveil et au coucher. Commencez et terminez votre journée avec d’autres activités que checker vos mails ou les réseaux sociaux ! Privilégiez la lecture ou une activité reposant votre esprit, un peu de méditation par exemple? Vous verrez, votre taux de stress diminuera !
  • Conseil n°3 : Définir des moments sans téléphone : les repas entre amis ou en famille, le week-end… peu importe, tant que vous lâchez votre écran!

Sur l’Iphone, par exemple, vous pouvez même définir une période pendant laquelle vous ne souhaitez pas être dérangés! Pratique, il suffit juste d’aller dans les « Réglages », puis « Ne pas déranger ». Vous choisissez vous-même de programmer la période pendant laquelle vous souhaitez être tranquille, et pouvez garder la possibilité de recevoir les appels de vos numéros favoris, en cas d’urgence!

  • Conseil n°4 : Dernière astuce qui peut facilement diminuer votre stress tout en restant connecté, la configuration de vos notifications. Pensez à les passer en noir & blanc ou dans une autre couleur plus positive pour vous.  Bref évitez le rouge qui peut parfois vous presser et vous inviter à croire qu’il y a une urgence.

Alors on vous a convaincus de lâcher vos écrans pour entamer une Digital Detox?

85% des personnes qui ont testé la Digital Detox ont trouvé l’expérience positive: 33% ont déclaré se sentir plus productives, plus libérées et 25% plus enjouées » selon une étude de l’OFCOM.

 

Et en tout cas, nous, chez My Fresh Company on a testé et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on ne le regrette pas !

Alors pourquoi ne pas vous y mettre en lâchant votre écran pour aller retrouver un collègue et discuter autour d’une tasse de thé ou d’un café  ?